UN PROJET PUBLIC-PRIVÉ, PORTÉ PAR LE SINEM AVEC L'HÔPITAL DE SAINTONGE, VALIDÉ EN 2019 

En 2018, l’ARS Nouvelle Aquitaine a souhaité la création d’un centre de médecine nucléaire à Saintes, comme dans tous les autres bassins de population de 300 000 habitants de la région.

L’objectif de ce Centre est d’apporter aux patients de Saintonge une offre de soins complète et de proximité, et de donner un accès à tous les types d’examens proposés par la spécialité.

Il permettra également de désengorger les centres adjacents et d’améliorer les délais au rendez-vous dans toute la Région.

 

En mai 2019, le Direction Générale de L’Agence Régionale de Santé a validé le projet médical du SINEM Saintes, en octroyant les autorisations pour l’installation de l’unité de médecine nucléaire, en partenariat avec le Centre Hospitalier de Saintonge, ceci à travers un GCS.

 

En août 2021, la Direction Générale de L’Agence Régionale de Santé, via la Direction de l’Offre de Soins et de l’Autonomie, octroie à SINEM Saintes 2 nouvelles autorisations d’EML, portant ainsi à 4 le nombre d’EML pouvant être installé au Centre d’Imagerie Moléculaire de Saintonge.

 

Le bâtiment a été pensé pour dispenser une offre de soins complète dès 2022, avec : 1  TEP-scanner , 2 Caméras à Scintigraphie, 1 Caméra dédiée à la cardiologie.

Ces 4 équipements permettront, dès l’ouverture du Centre, d’absorber le double de l’activité existante dans la région aujourd’hui.

Une réserve foncière est déjà achetée pour la réalisation d'une extension, avec deux équipements supplémentaires, selon l’évolution des besoins des patients.

 

IMAG%20V%202_edited.jpg
unnamed.png
logo%20sinem%20avec%20base%20line%20_edited.png